Comment bien associer les couleurs?

S’habiller avec style nécessite quelques outils.

Comme connaître son style personnel, ses couleurs et sa morphologie, mais aussi comment bien associer les couleurs entre elles afin de ne pas ressembler à un clown aussi stylée soit la tenue. 

Si vous avez réussi à dénicher des pièces qui vous correspondent parfaitement, dont la coupe est parfaite et qui s’adaptent à votre style, rien de tout cela ne sera utile si les couleurs ne concordent pas. Le soucis, c’est que des couleurs, justement, il y en a beaucoup et les associer peut être un vrai casse-tête, du moins quand on n’a pas l’habitude. 

Les 3 couleurs de bases pour vous MESSIEURS:

  • le bleu
  • le gris
  • le marron
Vous pouvez abuser de ces trois couleurs (et de toutes leurs déclinaisons comme : bleu-gris, taupe, camel etc) sans modération. C’est la base! Si vous choisissez vos vêtements dans ces 3 couleurs pilier : vous ne pouvez PAS vous tromper quand il s’agira de les assortir. Bien sûr vous pouvez porter toutes les autres couleurs mais avec plus de parcimonie (je vous défie de vous habiller en rouge de la tête aux pieds sans qu’on vous crie « FORCE ROUUUUUUUUUGE » dans la rue – les plus de 30 ans comprendront). 

3 règles de base

  1. Équilibrer la silhouette grâce aux couleurs: 1 couleur dominante + 1 ou 2 couleurs secondaires pour illuminer la tenue
  2. 3 couleurs maximum : afin d’éviter un effet clown. Trop de couleurs tuent la couleur !
  3. Le noir et le blanc ne sont pas considérés comme des couleurs. On peut donc facilement les associer avec n’importe quelle couleur
      4 3

Maintenant que vous connaissez les 3 couleurs de base, voici 3 techniques pour la mise en pratique.

Technique n°1 : reproduire le contraste teint et cheveux

Technique n°2 : utiliser les camaïeux

Technique n°3 : laisser parler les matières et les motifs

N°1 : Le contraste teint et cheveux

Les options varient selon la carnation et la couleur de cheveux de chacun. Cette technique est très facile à mettre en pratique surtout avec les couleurs basiques (bleu, gris et marron). 

hommes-eteType 1 : teint très clair voire rosé et cheveux blonds: vous avez peu de contraste. Il est donc préférable d’associer des tons pastels: Porter du bleu quand on a les yeux bleus intensifie le regard. Les tons froids s’accordent généralement bien avec votre carnation par exemple: les bleus, l’argent, le blanc, le gris chiné, le violet. A éviter: le jaune, l’orange, le blanc cassé et le noir.

hommes-printempsType 2 : teint clair / doré et cheveux châtains : le contraste est plus fort et pourra donc être reproduit dans votre tenue. Les tons chauds sont préconisés comme l’ivoire, le beige, le caramel, terre de sienne, le gris éléphant, le doré, le vert anis, le bleu pastel ou turquoise et le jaune. A éviter : le noir, le blanc, le rouge vif et le prune. 

hommes-automne

Type 3 : teint clair, tâches de rousseurs et cheveux châtains ou auburn : le contraste est également fort dans votre cas, à vous de le reproduire avec des couleurs riches et chaudes, sans pour autant tomber dans l’effet perroquet. Rappelez-vous 3 couleurs maximum. A éviter : toutes les couleurs avec un sous-ton froid et les gris, notamment le gris clair et les couleurs qui n’ont pas de corps.

hommes-hiverType 4 : teint pâle (comme l’ivoire), ou olive et cheveux bruns, noirs bleuté, gris ou blancs : les couleurs froides, vives et contrastées sont essentielles. Faites des associations audacieuses, mais n’en faites pas trop tout de même. A éviter:  toutes les couleurs chaudes, sourdes et à luminosité moyenne (beige doré, marron, orange, rouge orangé, jaune soleil, vert mousse, kaki)

 

N°2 : Les couleurs façon camaïeu

Ne cherchez pas une définition sur Wiki vous serez encore plus perdu (Le camaïeu désigne une peinture dont le dessin principal est d’une seule couleur choisie par contraste sur une couleur de fond opposée (blanc sur bleu, blanc sur rouge, etc.) imitant les camées. Ce camaïeu est très à la mode au xviiie siècle dans les fresques de style pompéien de la Restauration et du Second Empire…. blablabla je vous l’avais dit!)

1 2

 

 

 

 

 

 

 

 

En bref, et surtout en plus simple, un camaïeu est composé d’une couleur principale et déclinée en différents tons. Il y a deux manières de composer un camaïeu.

La première consiste à choisir une couleur et ses dégradés. Comme par exemple: Vert bouteille + vert pomme + vert anis.

La deuxième manière est tout aussi simple, on choisi une couleur + 1 ou 2 couleurs côte à côte sur la rouge chromatique ci-dessous. Par exemple : bleu-turquoise + bleu-foncé + violet.

L’avantage du camaïeu est que vous avez la possibilité de créer de forts contrastes toujours en respectant la même tonalité de couleurs.
roue-chromatique-camaieux

Roue chromatique

N°3 : Les matières et les motifs

Cette technique s’avère un peu plus subtile que les deux premières. Si vous êtes novice en matière de style, il est préférable de s’en tenir là. Mais si vous maîtrisez l’art du style et que vous êtes prêt à apporter plus d’audace à vos tenues, alors dans ce cas poursuivez la lecture.

 

motifs-2

La couleur est fixée sur un tissu et ce tissu prend la lumière. Lorsque vous optez pour un vêtement de couleur, le rendu sera sensiblement différent si vous comparez du coton et du lin, du cuir et de la soie, du velours ou du cachemire… jusqu’ici c’est plutôt simple, n’est-ce pas? 

En suite, il faut savoir que chaque vêtement doit être choisi en comprenant trois critères essentiels : la coupe, la couleur et la matière. C’est grâce à ce dernier aspect et aux motifs que vous pourrez trouver une source inépuisable d’inspirations afin de créer votre style unique. 

Les premiers réflexes à avoir sont purement visuels :

  • Optez pour des motifs qui ne se confondent pas entre eux. En clair, si vous portez un blazer avec des rayures verticales, préférez une chemise unie et une cravate pied de poule : choisissez des motifs bien différents.
  • Si vous adorez les rayures, choisissez d’un côté des rayures épaisses et proches et de l’autre côté des rayures fines et éloignées, ou inversement, pour un blazer et une chemise par exemple.
  • Évitez de mixer des carreaux trop similaires entre eux et prenez en compte la surcharge de couleurs que ça peut apporter.

Enfin, préférez l’amour du détail subtil qui saura être valorisé à une tenue bling-bling visible à 100 mètres.

motifs-3

 

 

 

 

 

 

Intégrer les bons motifs au bon contexte

Posez-vous la question du contexte dans lequel vous allez porter votre tenue : formel ou informel?

Adapter sa tenue à l’environnement et/ou à l’événement auquel on assiste nous permet de nous sentir en harmonie et plus à l’aise, et donc plus confiant. Vous ne mixeriez pas par exemple un jean déchiré style baggy délavé avec une veste de smoking cintrée ? Avec les motifs et les matières c’est pareil! 

Les motifs? Une question de dosage

Les motifs ne sont qu’une possibilité de mise en valeur parmi d’autres. Évitez d’envahir votre garde-robe de pièces trop chargées en motifs et qui seront difficiles à assortir. Surtout pour les grandes pièces (plus chères) comme les manteaux.

Enfin, voici 13 tenues afin que vous puissiez vous inspirer lors de vos prochaines compositions de looks.

Vous savez maintenant comment combiner les couleurs et magnifier une tenue. A vous de jouer! Et pour ceux qui veulent des conseils personnalisés, n’hésitez pas à me contacter.

 

Des questions? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me contacter directement par email : sandra@polletmera.com

Sandra
Poll&Mera, au service de l’élégance.

Photos : Pinterest

Tags:
Pas de commentaires

Publier un commentaire